INFORMATIONS OUBLIÉES?

MOMPOU Frederico

Frederic Mompou sur site

La musique de Frederico Mompou est principalement dédiée au piano. Son écriture parcimonieuse se situe à l’opposé de la musique grandiose de Richard Wagner, mais plutôt dans les traces de Johannes Brahms et César FranckP 11, et des nationalismes musicaux russes (comme Alexandre Scriabine qui fascinait MompouP 12) et espagnols (démarrés par Felipe (Felip) Pedrell, musicologue du folklore, puis repris par Enrique Granados, Manuel de Falla et Isaac AlbénizP 13). Claude Debussy et ses dissonancesP 14 ainsi que Maurice RavelP 15 et Erik SatieJ 1 ont également eu une influence importante. Tout comme eux, il n’aime pas le développementJ 2 et le remplissage. Cependant, il « fuit le plus possible l’impressionnisme »P 16, bien que ses pièces composées de 1914 à 1921 aient conduit Émile Vuillermoz à le surnommer « le Debussy espagnol »1.

Il ne se définit pas comme un compositeur, mais comme un musicienP 9. Il refuse la musique atonale et la musique sérielle à la mode dans les années 1940 et popularisées par Arnold SchoenbergP 17. Au contraire, il compose une musique intimiste de manière instinctive, avec comme idéal esthétique le critère de beautéP 18. Il se décrit également comme un « primitif », et n’hésite pas à supprimer les armatures et les barres de mesure1.

Roger Prevel dit de lui qu’il est « sans doute le plus grand musicien espagnol depuis Manuel de FallaP 19. », et que sa musique est « aussi colorée que réduite à l’essentielP 20. » Vladimir Jankélévitch quant à lui relève plusieurs points communs avec la musique de Déodat de Séverac, en particulier la présence d’accords avec sixte ajoutéeJ 3 ou le thème des paysagesJ 4. Sa musique joue beaucoup avec la résonance des harmoniques qui dégagent les fondamentalesJ 5.

Les grands-parents maternels de Mompou, originaires de Tarbes, étaient fondeurs de clochesP 21. On retrouve dans son œuvre de nombreuses allusions à ce thème, comme dans « La fontaine et la cloche », « Música callada » (numéros 5, 8 et 9) ou encore dans le dernier « charme », « Pour appeler la joie »J 6.

Source : Wikipedia

Toutes les pièce(s) de l’auteur
Niveaux Titre Extra
Lumières d’Espagne (guitare)
ALBENIZ Isaac, DE FALLA Manuel, MARIN Carlos, MOMPOU Frederico
HAUT