INFORMATIONS OUBLIÉES?

110-1

Andre-Forner : Compositeur, élève de John-Richard Lowry et de Daniel-Lesur. Co-directeur artistique du CAR, Collectif Artistique de Rencontre LYRIQUE. Directeur d’ensembles vocaux et instrumentaux musique ancienne, baroque, classique, contemporaine, Coordinateur pédagogique, il crée une méthodologie de la pédagogie musicale en milieu scolaire.
Metteur en scène, il enseigne la technique vocale et scénique. Chanteur baryton, il interprète la musique ancienne. Durant 20 ans en tant qu’artiste, chargé de mission « développement social et culturel » sur la Presqu’île de Rhuys et le Pays de Vannes, il réalise de nombreux spectacles scéniques musicaux (comédies musicales, cabarets, opéras) avec chœurs et orchestres réunissant professionnels, élèves et population.
Il crée et dirige plusieurs festivals à rayonnement régional et plus, intégrant académies instrumentales, stages de chant choral, concerts à thèmes…
Andre-Forner, aujourd’hui, se consacre à la composition dans le pur plaisir de créer avec liberté une musique intemporelle d’aujourd’hui et d’offrir le pur plaisir de jouer ou d’écouter ce monde sensible.

 

Site web : http://andre-forner.fr/

128-1

Colombe Arnulf commence sa formation de flûtiste en 1995 dans le Nord de l’Yonne, pour la poursuivre à partir de 2001 à l’Ecole Nationale de musique d’Auxerre, ou elle suit parallèlement des études de direction d’orchestre.
A partir de 2006, elle perfectionne sa formation instrumentale à Paris et obtient son DEM instrumental en 2010 au Conservatoire de Ville d’Avray dans la classe de Patrice Bocquillon. Elle suit parallèlement les enseignements de musicologie en Master à la Sorbonne Paris IV. Elle a reçu le soutien de l’ADDIM ’89 afin de proposer des concerts en soliste et avec le Duo Tropos (flûte/clarinette). Elle a mené, en collaboration avec le Conservatoire d’Auxerre, plusieurs actions de découverte musicale en faveur des élèves élémentaires et primaires auxerrois.

L’engagement artistique de cette jeune instrumentiste passionnée l’amène à se rendre dans des lieux insolites comme les prisons ou les usines afin d’apporter un rayonnement musical à ces établissements et de contribuer à la diffusion de la musique classique de manière originale dans ces endroits peu visités. Elle a pu notamment se concerter en duo lors du festival de Brienon-sur-Armançon, ainsi que pour un réseau d’associations caritatives variées. De plus, les liens qu’elle a pu établir avec le musée Abbaye Saint-Germain d’Auxerre lui ont permis une programmation de six concerts en 2007 dans le magnifique cadre bourguignon.

En 2007, elle a pu participer à la création du Requiem à la mémoire de Vauban du compositeur Enguerrand-Friedrich Lühl, ce dernier étant chargé de la partie musicale des festivités ‘VAUBAN-2007′ à l’échelle nationale dans le cadre du tricentenaire de la mort du grand Maréchal de France. Cette commémoration a eu pour objet d’organiser, par le biais de l’association nationale Vauban, présidée par Alain Monferrand, une série de manifestations culturelles, historiques et touristiques autour des 120 sites fortifiés du Maréchal. L’association a pour cette occasion commandé à son compositeur 6 œuvres parmi lesquelles se trouve une Suite Royale en quatre mouvements pour corde seule, dont le compositeur a dédié à Colombe Arnulf une version pour flûte seule.

Par ailleurs, et depuis 2008, Colombe Arnulf-Kempcke dirige l’Ensemble de Flûtes de l’Université Paris-Sorbonne, ensemble qu’elle a fondé et qui lui a permis de créer une de ses compositions : Franmixa, op.1 pour quatuor de flûtes. Par ailleurs, l’année de la Russie en France en 2010 a été l’occasion exceptionnelle d’un concert mêlant orchestre de balalaïkas et ensemble de flûtes à l’amphithéâtre Binet de l’Université Paris-Descartes.

Enfin, son intérêt pour la composition l’a amené à suivre le cursus d’écriture encadré par Isabelle Duha au Conservatoire d’Issy-les-Moulineaux et  lui a permis de voir créer ses oeuvres Matin 26 op. 2 et Osmose, Op.3  pour flûte traversière et clarinette dans le cadre des auditions et examens de fin d’année de la classe de musique de chambre du Conservatoire de Ville d’Avray en 2010.

103-1

Yves Balaguer a obtenu un 1er Prix de Percussion et de Musique d’Ensemble au CRR de Boulogne-Billancourt.Il est également titulaire du Diplôme d’état de Percussion et enseigne actuellement au Conservatoire Municipal de Musique d’Ozoir-la-Ferrière.

104-1

Elisabeth BARANGER commence le piano et le violon à l’âge de quatre ans et étudie à Paris,Londres etGenève avec Pierre Nérini et Jean-Pierre Wallez.C’est dés cet âge qu’à travers son parcours de violoniste elle découvre l’univers de la musique récente et contemporaine,et s’interessera immédiatement à tous ses aspects.Elle assiste alors à des concerts marquants de K.Stockahausen, I.Xenakis et expérimente au seinde la Philharmonie du Val de Marne et de l’Orchestre du CNSM de Paris l’oeuvre d’auteurs tels qu’HenriSauguet ,C.Chaynes ou G.Ligeti .C’est ainsi qu’elle participe dés l’âge de 16 ans à plusieurs créations àRadio-France en formation trio.

A 23 ans elle est nommée 1er violon co-soliste à l’Orchestre Régional de Bretagne puis 1er violon co-soliste à l’Orchestre de l’Opéra National de Lorraine mais c’est avec l’Orchestre de chambre de la Communauté Européenne qu’elle parcourt le monde entier avec des oeuvres d’I.Stravinsky,A.Schoenberg et Webern.

Elle travaille l’écriture avec Michel Merlet et entre dans la classe de musique de film de Tiziana de Carolis au Conservatoire de Levallois,année au cours de laquelle elle écrira la musique d’un court métrage de la réalisatrice Annelisa Toraille « Elon et Jacob »présenté à Cannes en 2010.Depuis quelques années ,elle compose pour diverses formations,expérimentant des styles et des voies différentes.

Depuis juin 2009 elle est Chef d’attaque au sein de l’Orchestre de Cannes Provence Côte d’Azur.

2-1

Née en 1961, titulaire d’une médaille d’or en flûte à bec et en musique de chambre, Carole Benchetrit se définie avant tout comme musicienne pédagogue. L’enseignement la passionne et elle exerce cette fonction depuis de nombreuses années au Conservatoire de Chaville (92) où elle est responsable de la classe de flûte à bec et d’ensembles instrumentaux.

Elle pratique aussi la clarinette basse et s’adonne au plaisir de jouer du jazz en groupe.

235-1

Je suis née en 1981 à St.Petersbourg en Russie.
J’ai commencé mes études de guitare classique et de solfège à l’âge de 16 ans, au Conservatoire Rubin à Haïfa, en Israël.
En France, j’ai intégré la faculté pour étudier les Sciences Humaines et Sociales…A l’issu de mes études supérieures à Paris,
je me suis spécialisée dans le domaine de la psychologie gérontologique.
Dans ma vie professionnelle, la guitare me sert souvent d’outil de communication avec la personne âgée.
Depuis des siècles, dès l’époque de la Renaissance jusqu’à aujourd’hui, le luth, la guitare « dit », et elle envie de dire.
Selon les époques, les moeurs et les modes, elle change et change son apparence. Elle prend de l’âge, mais ne vieillit pas.

3-1

André BENETEAU est un artiste musicien et sculpteur. Il aime partir à l’aventure de l’esprit ou de la matière. Il passe ainsi de la reverie à la volonté outillée de munipuler les formes géométriques, facteurs personnels d’auto-analyse.

4-1

Jean-François BERNICCHIA est pianiste et chanteur auteur-compositeur sociétaire de la SACEM. Après des études de piano et des cours d’harmonie jazz avec F.GROSBORNE, il s’enrichit au contact des musiciens rencontrés, des groupes constitués (Printemps de Bourges avec le groupe pop-rock Impact en 1984) et des séances en studio d’enregistrement.

Compositeur de chansons -en collaboration avec une parolière américaine notamment- mais également sur différents supports (expositions de peinture, musiques de spectacles , bande-son d’un film d’animation, musiques pour des clips sur Arte ou courts-métrages, etc…), Jean-François BERNICCHIA poursuit sa carrière d’instrumentiste en piano-bar mais aussi avec le trio Jazmosphère et un Big-Band.

Il écoute : Les Beatles, Sting, Paolo Conte, Nat King Cole, Duke Ellington, Charlie Mingus, Count Basie, Herbie Hancock, Chick Corea, Ray Charles, Dave Brubeck, Supertramp, Chuck Berry, James Blunt , Michel Jonasz, George Michael, les Stones…Mais aussi,Chopin, Ravel, Mozart, Beethoven, Satie, Debussy………….et des musiques de films.

bertrand-sur-site

Née en 2000, Elise Bertrand commence ses études musicales au CRR de Toulon avec le piano, à l’âge de cinq ans, puis avec le violon, à l’âge de huit ans.

A onze ans, elle commence à écrire ses premières compositions. Elle poursuit ses études musicales à Paris.

Elle obtient plusieurs premiers prix dans différents concours de piano, de violon et de musique de chambre.

Plusieurs de ses oeuvres ont déjà été jouées en public à Paris et en province.

Lauréate du concours de composition organisé par Le Parnasse et les Editions Soldano, sa pièce pour piano intitulée « Prélude pour Armelle » est éditée par les éditions Soldano et est proposée au concours Steinway & Sons 2017.

Blet sur site

Disciple du grand pianiste américain Byron Janis1 qui découvre en lui un talent exceptionnel et l’invite à New York dans les années 1980, Stéphane Blet débute dès 1986 une brillante carrière de concertiste international.

Ses récitals à la Salle Gaveau ou au Théâtre des Champs-Élysées lui valent un immense succès du public, comme lors de son mémorable « marathon Franz Liszt » en février 1987 où il est bissé plus de trente minutes, ce qui fera dire au critique musical Pierre Petit : « Stéphane Blet, c’est plus que du simple piano, c’est la musique elle-même ».

Dès l’âge de quinze ans, il enregistre son premier disque, exclusivement consacré à Franz Liszt. Il est concertiste également depuis l’âge de quinze ans2.

Il signe un an plus tard avec Philips Classics, pour qui il enregistre deux nouveaux CD, toujours consacrés au compositeur hongrois, avec entre autres la Sonate pour piano en si mineur, sélection des « meilleurs CD Diapason 1989 », qui fera écrire à André Boucourechliev : « De son corps à corps avec l’œuvre naît une superbe architecture, scandée tour à tour par la majesté et le lyrisme le plus intense. Et quelle sonorité ! […] On apprécie le véritable musicien et sa merveilleuse compréhension de l’œuvre […] on oublie tout pour s’adonner à l’émotion… c’est l’état de grâce ! ». Quant à Carlo Maria Giulini, il soulignera « une technique stupéfiante et le plus beau son de piano ».

C’est alors le début d’un large discographie d’une quarantaine de CD pour différents labels.

Parallèlement, Stéphane Blet a composé plus de 300 œuvres, pour piano, violon, orchestre, voix humaine, publiées par les éditions Alphonse Leduc, Lemoine, Combre, Zurfluh, Durand-Eschig, Soldano, Lafitan, Fertile plaine etc., qui connaissent un vif succès, interprétées et enregistrées par des pianistes tels Cyprien Katsaris, Alexander Paley, İdil Biret, Evelina Borbei, Natalia Sitolenko, Jean Muller.

En 1993, il crée l’événement en transcrivant intégralement pour piano seul la monumentale Faust Symphonie de Liszt, ce qui lui vaudra plusieurs prix dont celui de l’Association Franz Liszt. Il compose également un grand cycle de « Rhapsodies turques et ottomanes » et se voit décoré en 1996 par le gouvernement turc pour ce travail.

Il a participé au jury de l’École normale de musique de Paris, avant d’y être nommé professeur en 2001. Il a également présidé un grand nombre de concours internationaux, dont le Concours International de Piano d’Istanbul, qu’il a créé en 2013.

Il est aussi l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages musicologiques à propos des œuvres de Frédéric Chopin, Erik Satie, Franz Liszt, et Robert Schumann, ainsi que d’une méthode de piano, Le Voyage Magique (d’après un concept américain) parue aux éditions Leduc.

Stéphane Blet est également vice-président de l’Académie du disque lyrique3, et créateur du prix « Grand Orphée d’Or Leyla Gencer » en 2010, en hommage à la grande cantatrice turque.

Il a reçu en France la médaille d’Or de la Société d’encouragement au progrès au Sénat, et a été élevé au grade de Chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres par le gouvernement français en juillet 20054. L’ACEG (SACEM) lui a décerné le prix de « pianiste de l’année » en 2007. Le magazine Marianne l’a célébré comme le « Roi du Clavier ».

1-1

Après des études d’analyse et de contrepoint au Conservatoire de Musique d’Issy-les-Moulineaux, de guitare au Conservatoire de Saint-Germain- en-Laye et à l’Ecole Normale de Musique de Paris , Benoit BOIVIN compose pour le théâtre et la télévision.

Il réalise trois albums pour enfants dont « un chant pour l’an 2000  » avec la participation du violoniste Didier LOCKWOOD , et participe à la création du quintette “Tempo Sur “du pianiste Osvaldo CALO.

Deux autres enregistrements sont à son actif : « Les petites formules » où le compositeur développe une musique de chambre à la croisée du Jazz et du tango et un album de chansons intitulé « Initial BB » .

Benoit BOIVIN est actuellement professeur de guitare de la Ville de Paris .

 

Boucheron sur site

Né en 1986, Benoît-Pierre BOUCHERON débute la guitare à l’âge de 8 ans au conservatoire de Châteauroux avec Jean-Michel CASSINI, élève d’Alberto PONCE, et obtient son D.F.E. en 2003. En parallèle, il suit des cours d’écriture et d’analyse et étudie le Jazz avec François SAUZET, son grand-père. Il s’intéresse également au gré des rencontres à d’autres styles musicaux tels que le jazz manouche, le rock, la musique sud américaine….

A 18 ans, tout en suivant des études de sociologie, il commence à dispenser des cours de théâtre à la M.L.C. de Châteauroux et de guitare dans diverses écoles municipales. En 2013, il décide de se consacrer uniquement à l’enseignement de la guitare.

De 2010 à 2013 il évolue au sein d’un duo de guitare (Laviolla) avec un répertoire sud américain et depuis 2016 dans un duo (Mozaïque) flûte et guitare avec Jean-Bernard PLAYS.

159-1

Régis BOULIER a étudié le violon, le piano, la musique de chambre, le solfège (1er Prix de Solfège spécialisé à l’unanimité au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris à 12 ans).

Membre de la SACEM depuis 1990, ses compositions sont consacrées au violon et dédiées à son frère Christophe (Grand-Prix Long-Thibaud). Elles ont été interprétées dans de nombreux festivals en France, en Grande-Bretagne, au Japon, à Taiwan, aux Etats-Unis… ainsi que lors d’épreuves de concours et d’examens (Concours Léopold Bellan, Lutèce, Etienne Vatelot, Nérini, Conservatoires et écoles de musique, etc.)

La Presse fait état de « talents d’arrangeur… écriture séduisante… trouvailles violonistiques particulièrement intéressantes… transcriptions habilement faites… superbes arrangements… »

Co-fondateur de plusieurs associations musicales, parmi L’Académie de Jeunes Solistes, qui mènent une action culturelle et pédagogique importante, notamment auprès des jeunes, en collaboration avec de nombreux conservatoires.

Régis Boulier est éducateur sportif et enseigne l’aïkido.

6-1

Charles BOULOGNE , violoniste (Premier Prix, élève d’Alicja TOKARSKA) et membre de plusieurs ensembles (l’Ensemble  » Colophane  » et son Consort de musique ancienne, ensemble « Epigraphe 2″ plus spécialement axé sur la musique contemporaine, et le duo  » Chadey « ) s’intéresse beaucoup aux instruments à vent (sonorité, organologie, etc).

Ses orchestrations pour ensemble d’instruments à vent sont jouées souvent dans le Nord, par l’Ensemble  » Epigraphe « , depuis plusieurs années. Il écrit aussi des pièces originales et à visée pédagogique ou des morceaux d’auditions, pour le hautbois, la clarinette, le violon, etc…

5-1

Daniel BOULOGNE est actuellement Directeur du Conservatoire de Musique de Denain.
Il a composé de nombreuses œuvres instrumentales pour orchestre ("Regards de Janus", "Suite sur des airs irlandais", "Appels", etc…) et pour petits ensembles ("Miroirs", "Mille fleurs pour Etienne de Vesc"-oeuvre récompensée au Concours international de composition de Caromb-, Verchain-Maugré, etc).
En tant que chef d'orchestre, il a dirigé la création d'une quarantaine d'œuvres de compositeurs de notre temps.

7-1

Frédérique BOUSQUET est née en 1959. Elle a étudié la guitare au conservatoire de Dijon et à l’E.N.M.D. de Chalon sur Saône, où elle a obtenu le dipmôme de musicien animateur en 1980, une médaille d’or et un prix de perfectionnement dans la classe de Gérard REYNE.

Elle a ensuite travaillé la guitare avec Tania CHAGNOT. Titulaire du Certificat d’aptitude aux fonctions de professeur de guitare, elle enseigne à l’Ecole de Musique du Creusot depuis plus de 20 ans et est l’auteur de nombreux arrangements et transcriptions pour ensembles de guitare joués- entre autres- au cours de stages où elle enseigne en compagnie de Raul MALDONADO, Delia ESTRADA, Jacques AUDET.

Poursuivant parallèlement une carrière de concertiste, elle a joué à plusieurs reprises en duo avec Raul MALDONADO ainsi qu’en soliste, dans des programmes qui allient la musique d’inspiration populaire et les grandes pièces du répertoire de la guitare.

 

244-1

Roland BOUTILLIERS est né le 6 février 1959 à Nantes.
Etudes musicales au Conservatoire de Nantes.

Pianiste, compositeur et arrangeur, il a écrit de nombreuses pièces vocales et instrumentales pour petites et grandes formations : chansons, comédies musicales, musique de chambre, pièces pour orchestres d’harmonie.

Il a aussi arrangé de nombreuses pages du répertoire pour les différents ensembles vocaux et instrumentaux qu’il dirige, notamment au sein des écoles de musique associatives où il enseigne également la formation musicale. Il a mis en oeuvre de nombreux spectacles avec des chanteurs et musiciens amateurs.

« Orient Express » pour saxophone, piano et percussions est une commande de l’ANSEPAA
(Association Nationale des Structures d’Enseignements et Pratiques Artistiques Associatives
Présidée par Jean-Pierre SIMON). Cette pièce évoque le voyage du train « mythique » de Paris à Istanbul…

Brasseur sur site

Née en région parisienne en 1964, Aude Brasseur étudie le violoncelle avec Pierre Masson et Etienne Péclard aux CRR de Créteil et Aulnay-sous-bois.

Elle se perfectionne en occupant successivement les postes de soliste dans l’orchestre Paul Kuentz,  l’Orchestre Symphonique d’Europe, l’Orchestre Lamoureux, travaille avec différents artistes internationaux : Stevie Wonder, Michel Legrand, Didier Lockwood, Christophe, Rita Mitsouko, Gotan Project (tournée mondiale 2007-2008), Alt-J (2017).

Elle réalise des commandes d’adaptations : Tomàs Gubitsch, Catherine Ringer.

Elle se produit en récital , en solo ou en musique de chambre avec accordéon, guitare, harpe, piano ou chant.

Titulaire du Diplôme d’Etat, elle enseigne dans les Hauts de France, aux CRC de Mons-en-Baroeul et de Roncq.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Cyril BRONGNIART, médaille d’or de guitare classique de l’ENM d’Evreux, est aussi diplômé du CNR d’Aubervilliers-la-Courneuve en écriture et en orchestration.
Il a étudié la guitare Jazz avec Laurent Roubach et Pierre Culaz et se produit régulièrement sur scène dans diverses formations ou en studio.
Compositeur et arrangeur, il est également professeur titulaire de guitare classique et jazz au conservatoire CRI de la CALPE (91) et enseigne dans le département jazz de L’EMM de Rungis (94).

153-1

Originaire du nord de la France, Thibaut BRUNIAUX a étudié au sein des conservatoires de Valenciennes et Lille avant d’obtenir une maîtrise de musicologie et le Diplôme d’Etat d’enseignement de la formation musicale.

Il s’est ensuite spécialisé dans l’écriture musicale et la composition, et est diplômé du Conservatoire National Supérieur de Paris, où il a suivi les classes d’écriture, analyse et orchestration.

Aujourd’hui compositeur et enseignant, ses projets sont des plus diversifiés, de la musique de chambre, à la musique pour orchestre, en passant par la comédie musicale et les spectacles pour enfants, avec le souci de rendre toujours sa musique accessible au plus grand nombre de passionnés…

HAUT