INFORMATIONS OUBLIÉES?

VILLOLDO Angel

Ángel_Villoldo_(1861-1919)

El choclo est un tango composé et écrit par Ángel Villoldo1, en 1903 (ou bien un peu avant).

Son auteur le proposa en 1903 à un ami pianiste, José Luis Roncallo, qui se produisait avec son orchestre classique au restaurant El Americano (situé au 966 rue Cangallo, aujourd’hui rue Teniente General Perón), devant la haute aristocratie de Buenos Aires. Pour ne pas choquer celle-ci, le morceau fut présenté comme une criolla danza (danse argentine). Le morceau a immédiatement rencontré le succès.

El choclo signifie « l’épi de maïs ». Angel Villoldo composait des tangos pour avoir de quoi se nourrir, et aurait pour cette raison choisi le nom d’un des ingrédients du puchero comme titre. Selon sa sœur, Irene Villoldo, « El Choclo » était le surnom d’un homme qui avait des cheveux blonds comme le maïs.

Villoldo compléta la version originale instrumentale d’un premier texte en 1905. À la même époque, une version différente aurait été chantée dans les bordels : l’épi de maïs y devenait un symbole phallique. Le chanteur Carlos Marambio Catán écrivit d’autres paroles. En 1947, Enrique Santos Discépolo écrivit à son tour de nouvelles paroles, à la demande de la chanteuse Libertad Lamarque, pour le film Tampico (Gran Casino, premier long métrage de Luis Buñuel).

Source ; Wikipedia

Toutes les pièce(s) de l’auteur
Niveaux Titre Extra
El Choclo (quatuor de guitares)
de SOUSA ANTUNES Quitó, VILLOLDO Angel
HAUT