INFORMATIONS OUBLIÉES?

MOURET Jean-Joseph

Mouret sur site

Jean-Joseph Mouret est le fils de Jean Bertrand Mouret, marchand de soie, qui lui fait donner une bonne éducation et, constatant ses dons précoces pour la musique, favorise ce choix. Il chante avec talent, commence à composer avec réussite et, vers l’âge de vingt-cinq ans, vient s’établir à Paris.

Talentueux et doté d’un caractère agréable, il ne tarde pas à s’y faire connaître et, en 1708, parvient à être présenté à Louis-Auguste de Bourbon (1670-1736), duc du Maine, fils légitimé du roi et à son épouse Anne-Louise Bénédicte de Bourbon-Condé, duchesse du Maine qui, entourée de ses « Chevaliers de la Mouche à Miel », organise en son Château de Sceaux des soirées aux divertissements réputés.

Il commença par être embauché par comme maître de musique des enfants du couple princier : Louis Auguste II de Bourbon (1700-1755), Prince des Dombes, joua du basson et deviendra même un musicien réputé au sein des spectacles que Madame de Pompadour donnaient dans son Théâtre des Petits Appartements de Versailles; Louis Charles de Bourbon (1701-1775) comte d’Eu, jouait du violon ; Louise-Françoise de Bourbon dite Mademoiselle du Maine (1707-1743) qui jouait du clavecin et chantait.

La carrière de Jean-Joseph Mouret s’amorce sous ces auspices favorables. Il est bientôt nommé surintendant de la musique de la cour de Sceaux, participant aux salons littéraires et aux fêtes des Grandes Nuits de Sceaux. Il sera au service du duc et de la duchesse jusqu’en 1736, tout en travaillant indépendamment à Paris.

Il se marie à Versailles le 23 octobre 1711 avec Madeleine Prompt de Saint-Marc2 et a une fille unique Françoise Louise née à Paris le 21 octobre 17223,4. Il collabore à l’Académie royale de Musique, ainsi qu’à la Comédie-Italienne, puis assume le poste de directeur du Concert Spirituel, ce qui lui procure l’aisance. Cependant, la fin de sa vie est assombrie par des déboires : il est atteint par la déchéance et la folie. Il finit pauvrement son existence dans l’Asile de Charenton en 1738….
Source : Wikipedia

Toutes les pièce(s) de l’auteur
Niveaux Titre Extra
Fanfare-Rondeau (quintette à vent et percussions)
MOURET Jean-Joseph, NAULAIS Jérôme
Sonates à 2 flûtes – Volume 1 (duo de flûtes)
MOURET Jean-Joseph, PLAYS Jean-Bernard
Sonates à 2 flûtes – Volume 2 (duo de flûtes)
MOURET Jean-Joseph, PLAYS Jean-Bernard
HAUT