INFORMATIONS OUBLIÉES?

OFFENBACH Jacques

119-1

Jacques Offenbach naît en Allemagne en 1819. Son père, Isaac Judas Eberst, est cantor de la synagogue de Cologne. Originaire d’Offenbach am Main près de Francfort, celui-ci adopte le patronyme d’Offenbach vers 1810, en vertu du décret napoléonien du 28 juillet 1808.

Le jeune Jacob révèle très jeune ses dons pour le violoncelle, ce qui conduit son père à lui faire poursuivre ses études musicales à Paris. Offenbach étudie le violoncelle au Conservatoire de Paris, où il est admis à titre dérogatoire à l’âge de quatorze ans, et débute parallèlement une carrière de soliste virtuose. Indiscipliné, il quitte l’établissement au bout d’un an pour rejoindre l’orchestre de l’Opéra-Comique, puis devient directeur musical de la Comédie-Française en 1847, grâce au succès d’une série de chansonnettes.

En 1855, il crée son propre théâtre, les Bouffes-Parisiens, alors situé sur les Champs-Élysées, afin qu’y soient exécutées ses propres œuvres. Il travaille entre autres avec les librettistes Henri Meilhac et Ludovic Halévy et y engage ses interprètes fétiches Hortense Schneider et Jean Berthelier.Émule de Rossini et de Mozart, il est le créateur de l’opéra-bouffe français, que l’on confondit par la suite avec l’opérette, genre dans lequel il excelle également mais dont on doit la paternité à son rival – et néanmoins ami – le compositeur-interprète Hervé.

Parmi la centaine d’œuvres qu’il compose en 40 ans d’activité, plusieurs sont devenues des classiques du répertoire lyrique, d’Orphée aux Enfers en 1858, son premier grand succès grâce notamment à son « galop » infernal[1], aux Contes d’Hoffmann, en passant par La Grande-Duchesse de Gérolstein, La Belle Hélène, La Vie parisienne ou Les Brigands (et le fameux « bruit de bottes » des carabiniers arrivant après la bataille).

Il meurt dans la nuit du 4 au 5 octobre 1880 à 61 ans des suites de la goutte, quatre mois avant la création des Contes d’Hoffmann, alors en répétitions[2]. Il est enterré au cimetière de Montmartre (division 9) et sa tombe a été réalisée par Charles Garnier.

Source Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Offenbach

 

Toutes les pièce(s) de l’auteur
Niveaux Titre Extra
Barcarolle (2 violoncelles et 3 guitares)
BOUSQUET Frédérique, OFFENBACH Jacques
Can-Can (quintette à vent et percussions)
NAULAIS Jérôme, OFFENBACH Jacques
Galop infernal (duo d-euphoniums)
LUCATO Fabrice, OFFENBACH Jacques
Galop infernal (duo de clarinettes)
LUCATO Fabrice, OFFENBACH Jacques
Galop infernal (duo de flûtes)
LUCATO Fabrice, OFFENBACH Jacques
Galop infernal (duo de saxophones)
LUCATO Fabrice, OFFENBACH Jacques
Galop infernal (duo de trombones)
LUCATO Fabrice, OFFENBACH Jacques
Galop infernal (duo de trompettes)
LUCATO Fabrice, OFFENBACH Jacques
Galop infernal (quatuor à cordes)
LUCATO Fabrice, OFFENBACH Jacques, PLAYS Jean-Bernard
Galop infernal (quatuor de clarinettes)
LUCATO Fabrice, OFFENBACH Jacques
Galop infernal (quatuor de cuivres)
LUCATO Fabrice, OFFENBACH Jacques
Galop infernal (quatuor de flûtes)
LUCATO Fabrice, OFFENBACH Jacques
Galop infernal (quatuor de saxophones)
LUCATO Fabrice, OFFENBACH Jacques
Petit ballet pastoral (violon)
OFFENBACH Jacques
HAUT